Kingfisher la compagnie qui bat de l’aile…plus pour longtemps !

La date du 9 Avril 2012 sonnait la fin de notre aventure indienne, mais comme l’Inde est taquine, il fallait bien ajouter un aléa supplémentaire pour ne pas oublier que même prendre un avion peut se révéler plus compliqué qu’il n’y paraît. Les politiques d’immigrations indiennes n’ont guère facilité notre séjour ici (n’oublions pas que la France ne fait pas mieux en la matière) et c’est avec regret que s’imposait notre date de retour concrétisée par un billet d’avion pris dès novembre 2011 avec Kingfisher. Quelques jours après l’achat on commençait à lire dans la presse indienne des articles signalant l’état catastrophique des finances de Kingfisher. L’Inde apprend à être patient et à croire en l’impossible, nous sommes donc restés confiants et nous avons gardé l’espoir du bon rétablissement de la compagnie aérienne. Mais pouvait-on faire confiance à Vijay Mallya? Ce magnat indien de Calcutta  a succédé à son père Vittal, à la tête d’United Breweries Group (UB Group), un conglomérat qui regroupe des filiales aux activités pour le moins variées… Outre les activités traditionnelles que peuvent avoir les entreprises familiales indiennes, appelées « lala companies » en Inde, à savoir dans l’ingénierie et  dans les fertilisants, on découvre sur le site Internet de UB Group d’autres business avec l’alcool et le transport aérien. Le groupe détient de nombreuses marques d’alcool, les touristes qui sont venus en Inde ne connaissent que trop bien le goût de la Kingfisher, dont la compagnie aérienne créée en 2003 a aussi pris le nom. En parcourant le site internet d’UB Group, une icône saute aux yeux, c’est le Kingfisher Calendar 2012, extrêmement populaire en Inde. Le directeur semble aimer les femmes, et comme on n’est pas à un cliché près, il aime aussi le criquet et la formule 1, sports qu’il subventionne avec plaisir. Ne nous égarons pas et revenons à la bière et à l’aviation ! Régulièrement des scandales de pilotes soûls sont rapportés dans la presse, il n’est guère surprenant de retrouver des pilotes de Kingfisher parmi ceux qui ont été contrôlés positifs.

Ce dernier mois a été très difficile pour Kingfisher qui a d’abord été suspendu par IATA pour défaut de paiement. Peu à peu les vols intérieurs ont été annulés et la situation s’est à peine rétablie. Quelques jours plus tard, les fournisseurs de kérosène refusaient de fournir la compagnie, sanction méritée car l’entreprise ne pouvait plus les payer. A nouveau l’entreprise a mollement rétabli la situation mais ce fut alors au tour des pilotes de faire grève car il y avait plus de 3 semaines de retard dans le versement de leur salaire. Rebelote, vols annulés et tout le tintouin… Quelle stratégie pour remettre l’entreprise dans le droit chemin? Je ne crois pas qu’il y en ait, Kingfisher ne soufflera probablement pas ses 10 bougies l’an prochain… Chaque jour depuis une semaine j’ai surveillé si les avions de Kingfisher pour notre destination étaient annulés. Et bien après 2-3 jours d’attente la réponse était « oui » ! Nous avons donc pris la décision lourde d’annuler notre billet d’avion plutôt que de nous retrouver à l’aéroport le jour J avec une charmante hôtesse nous annonçant qu’il n’y aura pas de vol et un visa arrivant à expiration 48h plus tard… Cela nous a valu un petit réajustement de dernière minute dont on se serait bien passé. Mais mieux vaut tard que jamais car cette semaine, trois jours après avoir changé notre billet, on pouvait trouver l’information suivante : « Kingfisher to suspend all international flights»(Kingfisher va suspendre tous ses vols internationaux). Voilà nos soucis de riche de dernière minute terminés, ils nous ont quand même valu un moment d’angoisse. Nous voyagerons finalement sur cette compagnie surprenante, Indigo, dont les hôtesses portent des perruques…

Publicités

A propos kharwest

Nous sommes partis découvrir comment on vivait dans le sous-continent indien. Résultat des courses, une installation à Bombay dans le quartier de Khar West.
Cet article, publié dans La vie normale, Nouvelles indiennes, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Kingfisher la compagnie qui bat de l’aile…plus pour longtemps !

  1. Em&M's dit :

    C’est une sage décision de préférer les perruques à la bière quand il s’agit d’aviation. Quand aura t-on le plaisir de voir vos frimousses sur le sol français ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s