Ces ambiances indiennes, impressions…

Romantisme à l’indienne

Ce tableau, dont les symboles explicites, cascade, et arbre dressé vers un couple qui roucoule, ont peut-être le pouvoir de donner un élan de désir à des couples indiens en quête d’amours clandestines dans un hôtel bon marché, n’a pas eu la même influence sur nous. Quand un occidental entre dans une telle chambre d’hôtel, il se pose la question suivante: comment est-il possible d’afficher un tel mauvais goût en accrochant ce tableau de troisième catégorie au mur?

Ce cirque que nous n’avons pas vu

Les cirques ont l’air d’être assez populaires en Inde. A Maheshwar dans le Madhya Pradesh, cette affiche nous a fait sourire. Hélas, nous n’avons pu assister au spectacle et nous garderons pour notre imagination les chiens acrobates, les motards enflammés qui passent à travers des cerceaux ou les femmes contorsionnistes en body rose.

A l’école du pois dur

Se retrouver dans un petit village touristique n’a pas que du bon, surtout quand il s’agit de se rendre dans l’unique restaurant des alentours présenté dans les guides. Après avoir affronté les chiens, quelques cailloux mis dans les poches nous redonnant confiance, nous sommes arrivés dans ce restaurant. Le propriétaire, le serveur, le cuisinier et leurs amis étaient rassemblés autour d’un brasero à l’entrée en regardant un soap opéra douteux sur une chaîne indienne. Après avoir pris notre commande, le serveur n’est pas allé en cuisine, il est retourné à son poste, en face de la télé. Ils se sont décidés à passer en cuisine 5 minutes plus tard. Un plat de chana masala (pois chiches à la sauce épicée) est arrivé, mais les pois chiches étaient durs comme de la pierre. Après plus d’un an en Inde, le ventre devient résistant, mais manger des pois chiches crus ne relève plus de l’endurance à la cuisine indienne, cela constitue un acte de survie que nous n’étions pas encore prêts à réaliser. Plat renvoyé en cuisine. Le deuxième plat arrive, ce coup-ci, nous avons changé de taille de pois et opté pour des petits pois. En vérité, la logique aurait voulu que ces pois, plus petits, aient plus de chances d’être servis cuits. Déception. Le deuxième plat est reparti en cuisine également. Trop tard pour continuer à commander des plats immangeables et tenter d’ingérer cette variété étrange de pois durs, retour à l’hôtel, qui dort dîne!

Noël discret

Noël est célébré en Inde dans les communautés chrétiennes mais cela reste une minorité et certaines villes comptent peu ou pas de chrétiens. Dans les petites villes sans chrétiens, Noël est une soirée comme les autres. Seule trace remarquable, l’hôtel gouvernemental a mis un sapin illuminé devant une scène du Ramayana en cette soireé du 24 décembre.

Publicités

A propos kharwest

Nous sommes partis découvrir comment on vivait dans le sous-continent indien. Résultat des courses, une installation à Bombay dans le quartier de Khar West.
Cet article, publié dans Déambulations, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s