L’Inde à deux roues

Un bref arrêt en bus dans le Madhya Pradesh dans une bourgade quelconque nous permit d’admirer l’attirail d’un colporteur de campagne.

La moto, c’est la colonne vertébrale du transport après le bus pour se déplacer aussi bien dans les villes qu’à la campagne. On fait le tour de la ville entre potes, on va chercher son amoureuse, on se rend au mariage en famille, on va travailler, on l’utilise pour travailler… D’ailleurs, lors d’un de mes entretiens d’embauche l’an dernier, endimanché dans mon costard au milieu d’un bidonville, je demandais ma route à un jeune homme sur sa moto. Fier de sa monture et de pouvoir aider un blanc, il m’a gentiment proposé de monter, j’ai dû refusé la mort dans l’âme, l’endroit était tout proche, mais surtout j’avais peur d’avoir une raie de boue dans le dos…

La moto c’est convivial, et même plus que ça. Il n’est pas rare de croiser des familles entières chevaucher la bécane familiale. Voici une petite famille de 6 personnes, ça tient !

Heureusement, le port du casque n’est pas obligatoire, car d’une on ne sait pas comment ça tiendrait mais surtout chaque tête se transformerait probablement en bille d’un pendule de Newton humain.

Notre cher Tata, le grand groupe indien (Tata Sons), qui racheta Jaguar ou encore le thé Tetley a souhaité relever un défi, proposer un moyen de transport accessible et sûr à cette classe moyenne grandissante. Fini la moto, place à l’Inde en voiture! Résultat, la fameuse Tata Nano, jaune poussin, un flop commercial.

Après de légers contretemps pour relocaliser l’usine, ce qui augmenta largement les coûts pour le constructeur, la voiture une fois commercialisée ne fit pas d’étincelles dans les ventes, mais elle apporta au contraire son lot de problèmes avec une histoire d’auto-combustion, mauvaise pub!

Cette voiture ferait probablement un malheur en France, mais à ce qu’il paraît elle aurait bien du mal à passer les crashs tests. Pour faire une voiture à 1500€ il faut faire des économies sur le matériel…

Ce qui marche mieux en Europe et apporte un sentiment de liberté énorme à la famille des bikers comme on dit c’est la fameuse Royal Enfield. La photo qui suit est sans intérêt pour les non-initiés mais je sais qu’un amoureux de la moto verra dans celle-ci comme un bijou antique de la mécanique, ravivant une nostalgie des temps anciens. Pas de soucis, elle est commercialisée en Europe et fait un carton !

Pour terminer, la moto est tellement importante que l’armée lors de ses défilés prépare d’incroyables figures. A vrai dire, ces parades ont plus des allures de cirque que de démonstration de force, cela explique peut-être que les indiens n’ont fait que subir des agressions sans pouvoir riposter depuis la création du pays en 1947?

Publicités

A propos kharwest

Nous sommes partis découvrir comment on vivait dans le sous-continent indien. Résultat des courses, une installation à Bombay dans le quartier de Khar West.
Cet article, publié dans Bizarreries, Déambulations, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s