L’Ashoura à Bombay, la communauté chiite endeuillée en ébullition

Les cérémonies de l’Ashoura, fête musulmane,  se tiennent aussi en Inde, elles ont eu lieu cette semaine à Bombay. Nous allons ici découvrir la version chiite de cette fête religieuse qui commémore le massacre de Kerbala en Irak qui se déroula en 680. Hussein, le petit fils de Mahomet se fit massacrer par Yazid 1er, Calife omeyade, et les chiites firent de lui un martyre largement célébré pendant le deuil de l’Ashoura. Les images et la vidéo de cet article pourraient heurter la sensibilité de certains, donc si la vue du sang vous incommode, n’allez pas trop loin dans l’article, ça se corse sur la fin!

Après être sortis de la station de train de Sandhurst nous sommes allés en terre musulmane pas loin de Chor Bazar dans le quartier d’Umerkhadi. Nous avons rapidement trouvé la rue que la procession allait emprunter. Sur les trottoirs des dizaines de femmes intégralement vétues de noir accompagnées de leurs enfants attendaient l’arrivée du cortège et probablement de leurs maris acteurs du cortège.

Par les ruelles adjacentes, différents groupes rejoignent la procession qui grossit peu à peu.

Les hommes en habit de deuil s’arrêtent régulièrement en se frappant le cœur, certains groupes manifestent de plus d’entrain, on entend le bruit sourd de la main qui frappe la cage thoracique.

La grande rue se remplit et le cortège est devenu gros. Sur le parapet des hindous sont venus assistés à la procession, curieux comme nous de voir cette cérémonie.

Élément essentiel le centre de premièrs secours. Non seulement, durant l’Ashura les chiites respectent un jeûne mais en plus ils pratiquent l’auto-flagellation… Certains ont donc besoin d’être pris en charge.

Pour rester au calme et voir la procession sans être au cœur de l’automutilation, certaines familles restent sur leur balcon. Ici on peut voir des bohras qu’on reconnaît grâce à leur habit, des chiites ismaéliens qui viennent du Gujarat (et oui même chez les musulmans c’est hyper complexe pour s’y retrouver…)

En tête de cortège, un groupe attire les photographes et les cameramen, il s’agit de ceux qui se frappent la tête à coup de couteau, pas avec le tranche! Ces couteaux sont de taille plus que raisonnable…

Ensuite viennent ceux qui se frappent avec des chaînes. Au bout des chaînes sont attachés des couteaux. A tour de rôle, les fidèles en majorité assez jeunes retirent leur haut pour se joindre à ce communisme de l’auto-flagellation.

 Les techniques varient d’un individu à un autre… Je dois avouer qu’on s’est retrouvé un peu bête au milieu de la foule. On avait bien mis des hauts noirs pour se fondre dans la masse, mais nous n’avions pas prévu que tous le monde serait pied nu (on peut voir ça sur la photo au dessus). Ça peut paraître idiot, mais si vous ne vous êtes jamais retrouvés dans une telle situation, je peux dire qu’on se sent seul, il y a la peur d’avoir violé le rite.

Le résultat n’est pas beau à voir mais c’est ce qui est recherché. Faire couler le sang pour marquer le deuil.

Voici la cérémonie en vidéo, bien entendu, lorsqu’on y est il ne faut pas se rapprocher trop des chaînes et des couteaux sans quoi on pourrait se prendre un vilain coup!

Publicités

A propos kharwest

Nous sommes partis découvrir comment on vivait dans le sous-continent indien. Résultat des courses, une installation à Bombay dans le quartier de Khar West.
Cet article, publié dans Déambulations, Religion, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour L’Ashoura à Bombay, la communauté chiite endeuillée en ébullition

  1. Anonyme dit :

    rien a voir avec lislam

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s