Bombay nous sucre les chocolats à la liqueur pour Noël ! Le chocolat un délice d’alcoolique ?

Noël et le jour de l’an se rapprochent à grands pas et la vente des traditionnelles douceurs comme les chocolats à la liqueur doit augmenter. Mais pour ceux qui veulent acheter ces chocolats alcoolisés à Bombay, une mauvaise nouvelle s’annonce grâce aux fonctionnaires du département des impôts.

Les autorités veulent que tous les chocolatiers et les vendeurs de chocolats qui vendent des produits à base d’alcool fournissent une licence mais cela ne s’arrête pas là. Si une personne qui achète ces chocolats n’est pas en mesure de fournir son permis d’alcool, elle peut avoir à payer une amende ou être arrêtée d’après la Section 65(e) du Bombay Prohibition Act, 1949 qui stipule qu’on ne peut vendre ou posséder un  tel produit.  La loi est sévère mais peu respectée: “In Maharashtra liquor permit is necessary for the purchase, possession transport, and consumption of liquor. Any person above the age of 25 years is eligible for obtaining the liquor permit for preservation and maintenance of his health. Purchase and drinking without a liquor permit is an offence under Bombay Prohibition Act 1949.” Ce qui signifie que dès que nous allons chez des amis, une bouteille d’alcool dans un sac, un simple contrôle de police pourrait nous faire passer l’envie de transporter de l’alcool, mais cela ne nous est jamais arrivé.

Sanjay Mukerjee, un des responsables des impôts raconte qu’ils projettent de mettre en place des brigades mobiles pour s’assurer que les gens qui n’ont pas ledit permis ne puissent ni vendre ni acheter de chocolats et qu’ils subiraient de lourdes amendes. « Quiconque vend des chocolats à la liqueur ayant une grande quantité d’alcool à l’intérieur doit obtenir une licence du département des impôts. Par ailleurs, les consommateurs qui veulent en acheter devront être en capacité de présenter leur permis d’alcool.» Honnêtement, en extrapolant un peu vous vous voyez souffler dans un éthylotest après avoir mangé des chocolats?

M. Mukerjee poursuit: “Consommer un seul chocolat n’est pas mauvais, mais les gens tendent à présenter une certaine dépendance, particulièrement les jeunes qui ne devraient pas boire. Dans l’affaire de Vashi en octobre dernier (qui déclencha la décision de renforcer la loi), un homme  a été arrêté* pour vente de chocolats car il n’avait pas de licence mais en plus il les vendait à des mineurs (comme précisé  au dessus, la majorité pour l’alcool est à 25 ans). Cela est nocif et je demande à chaque parent de nous tenir informé de ce genre de pratique. Cela tient de leur responsabilité morale. » (*Il a été libéré sous caution pour un montant de 4000 roupies (environ 60 euros).)

Alisha Fernandez, une femme au foyer résidant à Andheri (quartier de Bombay) qui aime fabriquer ses chocolats explique : «Si les fonctionnaires des impôts mènent des raids et mettent des amendes aux gens qui achètent et vendent ces chocolats, le marché des chocolats en  souffrira car très peu de gens dans la ville possèdent la licence. Notre gouvernement et nos babus (noms donnés aux fonctionnaires indiens) font des lois étranges, voire absurdes et nous n’avons pas d’autre choix que d’obéir. »

Un chocolatier ajoute que les officiels se sont trompés lorsqu’ils les ont inclus dans cette loi car la quantité d’alcool mise dans ces chocolats reste très faible et ne peut pas être comparée à l’achat ou à la vente de bouteilles d’alcool. « En tant que fabricant de chocolat, je ne peux pas être mis dans la même catégorie que les vendeurs d’alcool. C’est complètement ridicule. »

Boire sans permis est passible d’une amende, mais aussi d’une peine de prison. La plus lourde amende peut atteindre 50,000 roupies (environ 7500€) et la plus lourde peine peut aller jusqu’à 5 ans d’emprisonnement. Ces lois mettent la consommation d’alcool au même rang que d’autres délits graves comme le braquage ou la participation à des émeutes…

Pour ceux qui se demandent combien il faut manger de Mon Chéri pour se faire contrôler positif au volant à Noël, je vous invite à lire cet article.

Publicités

A propos kharwest

Nous sommes partis découvrir comment on vivait dans le sous-continent indien. Résultat des courses, une installation à Bombay dans le quartier de Khar West.
Cet article, publié dans Nouvelles indiennes, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Bombay nous sucre les chocolats à la liqueur pour Noël ! Le chocolat un délice d’alcoolique ?

  1. félix dit :

    Excellent ! J’étais donc bien passible de prison avec mes tablettes de Lindt scotchée autour du ventre, alors que je déambulais tranquillement dans Kharwest en écoutant les conseils matinaux de volatiles syncrétiques.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s