Bakri Eid, l’Aïd el Kebir version indienne

La population musulmane indienne a fêté Bakri Eid ce lundi tôt dans la matinée. Ici ce sont plutôt des chèvres que l’on sacrifie, non pas des moutons. Elles étaient nombreuses dans les rues les trois jours qui précédaient l’évènement, mangeant les feuilles qu’on leur donnait, l’équivalent de la cigarette du condamné, sans se douter de leur sort. Cette petite fille a abandonné sa chèvre après lui avoir dit « Bye-Bye », accompagné d’un signe de la main, un beau sourire sur son visage. Nous verrons au fil de cet article le déroulement de la cérémonie.

Elles sont attachées un peu partout, sur des balcons, devant les portes ou bien encore mises sur les toits de certains immeubles.

Bien traitées, elles ont droit en plus de leur nourriture, à de belles couronnes de fleurs.

L’animal doit être propre avant d’être offert en sacrifice. On les lave à l’eau avant de les apporter au boucher.

Une fois le boucher arrivé, chaque personne apporte sa bête.

On peut enfin passer à l’action! Les âmes sensibles vont pouvoir arrêter de regarder! La sélection vous épargne les scènes trop sanglantes, donc tout devrait bien se passer mais on ne sait jamais!

Les jeunes hommes vigoureux saisissent les chèvres qui n’opposent pas une forte résistance. On maintient la bouche de l’animal fermée pour éviter ces bruits qui pourraient faire frémir. Les quatre fers en l’air, la gorge dégagée, c’est parti pour une bonne heure durant laquelle les bêtes se font égorger à la chaîne! On en a vu une dizaine.

Ici, les hommes sont concentrés, la lame a déjà pénétré la gorge.

En plus du sang qui se répand, il faut aussi bloquer les bêtes qui continuent à avoir des soubresauts avant que le système nerveux ne réponde plus.

Enfin, un petit retour sur cette scène où l’on peut en voir l’évolution, amis .gifophiles, le couteau qui tranche, les hommes qui détournent le regard à l’exception du boucher qui reste concentré sur sa tache.

Publicités

A propos kharwest

Nous sommes partis découvrir comment on vivait dans le sous-continent indien. Résultat des courses, une installation à Bombay dans le quartier de Khar West.
Cet article, publié dans Religion, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Bakri Eid, l’Aïd el Kebir version indienne

  1. jp dit :

    Pedro, ta gifophilie devient une perversion ! je refuse !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s