Durga Puja dans les Bidonvilles de Bombay

Les fêtes religieuses n’en finissent plus ! Alors que l’on sortait tout juste de Ganesh Chaturthi qui est célébré de manière grandiose à Bombay, le caractère cosmopolite de la ville laisse place à d’autres fêtes importantes, en l’occurrence Durga Puja. Durga est une divinité vénérée particulièrement à Calcutta. Voici une petite promenade qui nous mènera dans les bidonvilles de Bombay.

Au coin de la rue je tombais sur un temple Gujarati dont le style diffère largement des autres temples que nous verrons ensuite, plus proches de ceux que nous découvrions pendant la fête de Ganesh.

Un peu plus loin, mais beaucoup moins calme, un temple a été dressé à un carrefour, les embouteillages sont aux rendez-vous entre la pollution provoquée par les véhicules et les nuages d’encens, on peut dire que c’est l’occasion de prendre un bon bol d’air frais.

Voici donc à quoi ressemble cette fameuse Durga. Dernier temple avant de franchir la Western Line, la ligne ouest du train de Bombay qui marque une frontière nette entre les quartiers huppés situés du côté de la mer à l’ouest des rails et les vastes bidonvilles situés à l’est plutôt au centre de la péninsule de Bombay.

Nous voici donc dans les ruelles étroites de Khar East. L’emplacement coupe la rue déjà pas bien large, mais peu importe Durga oblige, le temple est là.

Des enceintes crachent une musique assourdissante pendant que les fidèles viennent faire leurs offrandes. L’homme est préposé aux noix de coco qu’il dépose aux pieds de la déesse.

Un peu plus loin, voici des Dobhi Ghats, ces vasques carrées que l’on remplit d’eau pour laver le linge des habitants de Bombay. Les plus fameux à Bombay se trouvent à Mahalaxmi. Bien que nous n’ayons pas eu confirmation, les habits sales sont considérés comme impurs, les nettoyer ne peut logiquement être fait que par des castes inférieures, voire des intouchables.

Au fond on peut distinguer un musicien, à nouveau des hommes sont en train de faire des prières en musique. On découvre le réseau étonnant des tuyaux à ciel ouvert qui tirent l’eau pour alimenter chacune des habitations du bidonville.

Cette Durga, financée par le Shiv Sena, parti ultra-nationaliste, est dans un temple qui lui-même a été construit sur l’énorme pipeline qui alimente en eau le sud de Bombay. On découvrira ce pipeline dans la photo suivante. J’ai eu du mal à ne pas rire devant ce lion effrayant !

La fête se déroule aussi hors des temples. Voici donc le fameux pipeline qui en plus d’apporter de l’eau permet de créer une ruelle. Des enceintes sont placées dehors et les habitants dansent pour fêter Durga.

Bidonville pipeline eau Bombay

Complètement dans un autre endroit, hors des bidonvilles et dans des quartiers plus bourgeois, la plus grande Durga Puja se déroule à Shivaji Park, un grand espace qui sert normalement aux jeunes étudiants pour leurs matchs de cricket. Voici donc le temple, et bien entendu la foule est au rendez-vous, ce qui n’est pas sans rappeler nos frasques pour aller voir un certain Ganesh.

Publicités

A propos kharwest

Nous sommes partis découvrir comment on vivait dans le sous-continent indien. Résultat des courses, une installation à Bombay dans le quartier de Khar West.
Cet article, publié dans Déambulations, Religion, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Durga Puja dans les Bidonvilles de Bombay

  1. Ping : La Techno Parade prend-elle ses origines en Inde? La fin des moussons, la fin de Durga Puja à Bombay | kharwest

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s