Pèlerinage Jaïn à Palitana, Gujarat

Mais qui sont donc ces feignants qui se font porter ?

Des jaïns en pèlerinage qui malheureusement ne se sentent pas de monter les 3300 marches pour atteindre l’un des lieux les plus sacrés du jaïnisme à Palitana dans le Gujarat. C’est en effet une ascension un peu fatigante qu’il est souhaitable de faire avant 9h du matin sans quoi la chaleur est sans pitié. La veille de l’ascension complète nous avions fait un premier repérage, car dans le guide on apprenait qu’il fallait ne pas avoir de cuir sur soi (pas de portefeuille ni de ceinture, moins clair pour les chaussures), et que l’eau en bouteille était interdite. Bien que les pèlerins semblent peu vêtus pour certains, on s’est aperçu que nous pourrions malgré tout monter le lendemain avec des vivres et des provisions.

Pour marquer la fête religieuse le spécialiste des décorations était fier de nous montrer son travail, il m’a même donné sa carte pro, c’est en gujarati donc un peu compliqué à lire, mais si vous préparez une fête et que ça vous plaît, faîtes moi signe…

La maîtrise des pigments de couleur en détail:

Alors que nous rentrions par la route qui mène aux marches et qui est bordée de nombreux temples, nous tombions sur l’un d’entre eux illuminé de bougies. Il est possible que le symbole vous rappelle quelque chose, il reste l’un des plus vieux de l’humanité et a subi une utilisation abusive par le moustachu autrichien il n’y a pas si longtemps.

A l’intérieur du temple des femmes qui ont fait leur Moksha, elles ont renoncé à la vie matérielle, tournent autour de leur dieu.

Nous avons donc entamé le lendemain aux aurores cette magnifique montée. Après 2500 marches environ la crête de la montagne est hérissée de temples.

Une fois grimpé là-haut la première question qu’on se pose, est-ce qu’on ne serait pas en Grèce ?

En passant la porte on découvre un ensemble gigantesque de presque 900 temples.

Quand on voit cette prolifération de temples au sommet de la montagne on se demande si c’est bien réel.

Certains pèlerins viennent déposer des grains de riz devant chaque temple. Le problème c’est que même si on prend une fourchette basse, 30 secondes pour déposer un grain de riz on arrive tout de même à 450 minutes…

Publicités

A propos kharwest

Nous sommes partis découvrir comment on vivait dans le sous-continent indien. Résultat des courses, une installation à Bombay dans le quartier de Khar West.
Cet article, publié dans Déambulations, Religion, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s