L’île Éléphantine (celle de Bombay)

Que font donc ces blancs avec leurs lunettes de soleil chaussées sur le nez ? Ils vont encore visiter des grottes avec des sculptures voyons !

©Maurice Nhan

Pour aller sur une île, il faut bien prendre le bateau. C’est ainsi qu’après avoir payé un ticket à un guichet pour monter dans une embarcation – qui en marche ferait de la concurrence à une nature morte – on nous a demandé une fois montés à bord de payer un petit supplément pour pouvoir aller sur le toit. Pourquoi donc ne vendent ils pas alors directement le billet au guichet en question ?

Ces jours-ci, la chaleur commence à faire son retour. Rien de bien grave, mais suffisamment pour que tout devienne laiteux et brumeux. Sous la bâche sensée nous protéger du soleil, nous profitions de la vue sur une mer d’huile et un horizon invisible, ensuqués peu à peu par la température. De temps à autre nous croisions la route de remorqueurs et autres tankers. Il y a aussi d’énormes structures en béton pour recevoir des livraisons de combustibles : d’énormes silos plantés au milieu de la mer reliés par des rails…

La chaleur est vite devenue étouffante, la vitesse du bateau n’était guère encourageante et à l’horizon toujours rien. Jusqu’au moment où l’île s’est enfin dévoilée à nous.

Nous débarquions sur le quai qui est assez loin de la terre ferme car l’île est entourée de mangroves et de marécages. Les plus feignants, c’est-à-dire 95% des gens montent dans un petit train pour faire 500m. Les autres sont soit des idiots comme nous qui refusons catégoriquement de prendre ce genre de moyen de locomotion ou soit ceux qui n’ont pas les quelques roupies nécessaires pour craner fièrement assis dans ce train de lilliputien en mangeant des friandises avec des volutes de fumée bien noires qui sortent d’un générateur électrique trafiqué qui fait avancer la locomotive.

Rien à dire le tourisme est bien développé, en témoigne le panneau d’accueil.

Une fois passée cette dure épreuve il faut accéder au site par une longue montée. Le long escalier composé de dizaines de marches toutes occupées par des vendeurs de breloques est une étape à ne pas manquer pour savoir ce qui se fait de mieux en Chine entre tissus, chiloms, paires de jumelles et dieux en plâtre…Nous ne sommes pas tombés sur ce spectacle affligeant mais il y a des services de porteur qui sont proposés. Voici ce que nous n’avons pas vu.

Comment l’île d’Elephanta a-t-elle gagné son nom ? Les portugais avaient trouvé une sculpture d’éléphant à leur arrivée, qui hélas a été déplacée de l’île. A l’entrée des femmes qui n’ont rien de particulièrement traditionnel demandent de l’argent en échange d’une photo d’elles avec un récipient métallique sur la tête. Autant demander de l’argent directement sans rien faire franchement…

Les grottes sont pour la plupart en piteux état, sauf la première qui est splendide. Il y a de vastes colonnades toujours creusées dans la roche (comme à Kanheri, Ellora et Ajanta). L’air s’y engouffre, il y fait frais ce qui rend agréable la visite.

Le plus impressionnant est cette immense tête de Shiva aux trois visages.

Ca vaut vraiment le détour. Les autres grottes n’ont malheureusement pas été aussi bien conservées. Détruites en partie par les hommes, mais aussi par le temps. Il y a beaucoup de singes qui habitent là. L’Unesco n’a pas trouvé bon de mettre des poubelles fixes, du coup les singes viennent mettre à terre les poubelles pour fouiller dans les déchets et sont rapidement suivis des gardiens qui remettent la poubelle debout, et ainsi se déroule leurs journées.

Voilà le retour sur Bombay avec en ligne de mire le Taj Mahal Hotel. Cette excursion, faite hors week-end, a le mérite de faire quitter la ville pour un moment. On se retrouve sans voitures, sans klaxons, avec moins de monde, c’est précieux ça quand on habite à Bombay!

Publicités

A propos kharwest

Nous sommes partis découvrir comment on vivait dans le sous-continent indien. Résultat des courses, une installation à Bombay dans le quartier de Khar West.
Cet article, publié dans Déambulations, Religion, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s