Kanheri Caves – Sanjay Gandhi National Park

Le week-end offre un peu de temps libre pour aller découvrir Bombay. Le grand Bombay est la seule zone urbaine de l’Inde qui inclut un Parc National. L’ensemble de Bombay fait 600km2 et le fameux parc 100km2. C’est d’ailleurs assez fou d’avoir réussi à protéger cette forêt dans une ville de 20 millions d’habitants…mais il y a quand même 400 000 personnes qui vivent dedans. On passe donc d’une zone fortement peuplée à la jungle, pas toujours très dense il est vrai mais qui abrite une faune et une flore assez diversifiées. Pour la faune on peut citer : le chital (en gros c’est un cerf), différentes espèces de macaque, des hanumâns (singes sacrés), des lièvres, des muntjacs (mieux connus sous le nom de cerf aboyeur), des léopards, mais aussi des hyènes ou des antilopes à quatre cornes…(franchement j’attends de voir ça, l’antilope à 4 cornes, j’ai un peu l’impression que c’est le mythe du dahu local !) On passe donc de la ville à la forêt…

Plus surprenant encore ce sont les grottes de Kanheri, un ancien lieu de culte bouddhiste. On s’enfonce dans le parc pour monter dans les hauteurs de la forêt. On a voulu se faire une petite marche car il y avait environ 6 km de l’entrée aux grottes, mais après avoir parcouru 2 km, le soleil continuait à nous frapper le visage, on n’a pas hésité longtemps à faire de l’auto-stop. Ce qui est marrant d’ailleurs c’est que tous les indiens sont en voiture ou en moto dans le parc et certains klaxonnent, même s’il n’y a personne… Les motos c’est LE moyen de locomotion des jeunes couples qui vont faire des mamours dans les endroits romantiques. Les seuls idiots ou fous qui vont à pied aux grottes en plein cagnard sont les touristes comme nous, qu’on a allègrement dépassés dans la voiture où la clim était parfaitement bien réglée! Les grottes offrent une vue imprenable sur l’ouest du parc.

Les grottes, il y en a plus d’une centaine. Les premières excavations datent du 3ème s avant notre ère et les grottes ont été occupées jusqu’au 11ème s. Les premières grottes sont les plus impressionnantes. Ici, Laurence se fait une pause devant la première grotte (il nous a été difficile de déterminer dans quelle mesure elle faisait comme si de rien n’était alors que les touristes indiens derrière elle se couvrent le nez d’un chiffon…pour mieux comprendre il faut cliquer sur la photo et se rapprocher de la scène!)

Ensuite on passe à la grotte la plus grandiose. J’ai eu la chance d’avoir un modèle en cours de route que vous verrez sous peu. Voici l’entrée:

Suivi de quelques bas reliefs aux contours biens prononcés…

L’un des deux bouddhas à l’entrée avec mon modèle pour avoir une idée de la taille.

L’intérieur de la grotte, splendide !

Mon modèle qui polie un peu plus la poitrine de la statue. C’est apparemment une blague incontournable que les jeunes font en passant par là, et ça les fait rire alors !

Comme partout à Bombay, il est difficile de rester tranquille dans un endroit sans que des gens viennent perturber le calme qu’on croyait avoir acquis. C’est ainsi qu’on est allé trouver fraîcheur et sérénité devant l’une des grottes. Mais une horde de 5 jeunes est arrivée armée de téléphones mobiles en mode ghetto blaster qui crachaient des mélodies différentes de mauvaise Dance semant une bonne cacophonie. Ça fait parfois grincer des dents mais bon, l’absence de bruit est une chose inquiétante lorsqu’on est habitué au chaos urbain…

Les grottes sont donc disséminées un peu partout sur un site assez vaste.

Tant qu’on marche on en voit

En entrant dans certaines on tombe sur des sculptures dans une semi pénombre…

Ou encore d’autres juste à l’entrée, caressées par un rayon de soleil.

Le dernier évènement marquant de cette visite fut la confrontation de l’homme et du singe. Les singes constituent une grande attraction pour les indiens. Le problème c’est qu’ils ne se rendent pas compte de l’état d’excitation dans lequel les singes sont une fois qu’ils ont reçu un peu de nourriture. Laurence était assise à l’ombre d’un arbre en sirotant un Pepsi lorsque des indiens commencent à jeter quelques biscuits aux singes afin de s’amuser et d’occuper leurs enfants. Les singes se mettent à hurler en courant partout, ce qui évidemment effraie les enfants qui se mettent à crier à leur tour en allant se cacher derrière leur parent. Ils versent alors quelques larmes de frousse dans les nippes de maman. Les gens partent et laissent les singes les mains vides qui en deviennent hargneux… C’est alors qu’un des singes vient attraper la boisson de Laurence. Les singes n’ont pas peur des humains, ils y sont habitués et n’hésitent pas à chipper des choses dès que l’occasion se présente. Laurence me raconte cette histoire de singe et 10 minutes plus tard, rebelote, des gens arrivent, donnent à manger aux singes, les enfants se mettent à pleurer….

Publicités

A propos kharwest

Nous sommes partis découvrir comment on vivait dans le sous-continent indien. Résultat des courses, une installation à Bombay dans le quartier de Khar West.
Cet article, publié dans Déambulations, Religion, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Kanheri Caves – Sanjay Gandhi National Park

  1. Ping : L’île Éléphantine (celle de Bombay) | kharwest

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s